Plébiscite pour l'Union libérale-radicale

fusion lib-radRaphaël Comte et Jean-Claude Baudoin peuvent se congratuler...
L’Union libérale-radicale est sous toit, dans le canton de Neuchâtel. La fusion a été largement acceptée par les deux partis, lors d’assemblées distinctes à Neuchâtel et à Rochefort.

Les libéraux ont dit oui à 84% (212 contre 34). Le vote radical est encore plus net, puisqu’il n’y a eu aucune opposition.

Le nouveau parti sera constitué le 26 juin. Il deviendra la première force de droite dans le canton. C’est le libéral Philippe Gnaeggi qui devrait en prendre la présidence.

Neuchâtel est le premier exemple significatif de fusion entre libéraux et radicaux au niveau cantonal. /jj

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.