Initiative anti-minarets: et après?

L’Université de Neuchâtel a organisé une discussion mercredi à la Faculté des lettres sur les conséquences de l’initiative contre les minarets (photo : la mosquée bleue d'Istanbul) acceptée par le peuple en novembre.
 
Bianca Rousselot, de l’Université de Berne, a présenté l’analyse VOX qui permet de mieux comprendre les raisons qui ont poussé les Suisses à voter oui. Selon cette analyse, la population ne s’est pas prononcée contre les musulmans, mais a exprimé une crainte de voir l’Islam s’imposer comme ordre social.
 
Maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Genève, Matteo Gianni a souligné qu’après cette votation, la Suisse devra définir plus clairement ce qu’elle entend par intégration. Et le Dr H.A. Hellyer, spécialiste des musulmans et du multiculturalisme à l’Université de Warwick en Angleterre, a quant à lui évoqué l’intégration plus générale des musulmans en Europe. /mvr
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.