Le retour des pollens réveille les allergies

Le froid hivernal a retardé leur apparition, mais ils sont là. Les pollens font leur apparition, en particulier ceux des aulnes et des noisetiers. Ils ramènent avec eux un saisonnier indésirable: le rhume des foins.

Pour les personnes allergiques, le contact avec des pollens peut induire des réactions plus ou moins graves, allant de la conjonctivite à l’asthme. Le recours aux médicaments peut pour certains soulager les malades. Dans certains cas bien précis, une désensibilisation peut être envisagée, mais le traitement est long et pas toujours agréable s’il s’agit d’injections.

Des relations entre pollens et aliments sont bien connues. Ainsi, une personne allergique à certain pollens peut développer un syndrome oral croisé. On a remarqué par exemple des associations de sensibilisations au pollen de bouleau et à la pomme, ou aux pollens d’armoise et de bouleau et au céleri, à la carotte et au persil. Ces associations ne sont toutefois pas obligatoires.

Les allergies ont connu une recrudescence importante ces dernières décennies. On a pu les mettre en rapport avec certains facteurs les favorisant. Parmi eux, le mode de vie occidental, avec un habitat aseptisé, moins aéré, la pollution des intérieurs, comme la fumée passive ou la présence d’acariens. L’absence d’exposition microbienne pourrait également contribuer à cette hausse des allergies.

A l’inverse, on constate également que certains éléments contribuent à se protéger. L’allaitement jouerait un rôle favorable. C’est également le cas d’une exposition à un environnement riche en microbes, la vie à la ferme par exemple, ou en fratrie nombreuse.

De plus amples renseignements peuvent être obtenus sur prognose.bulletin.ch, pollen.bulletin.ch, polleninfo.org  /iq

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.