La vente aux enchères du Noirmont bat un record mondial

Les organisateurs de la vente aux enchères qui s’est déroulé samedi à l’église gothique du Noirmont sont plus que satisfaits.
 
Sur le thème «Si le Jura m’était Comté», quelque 800 objets étaient inscrits au catalogue: les œuvres de peintres et plasticiens emblématiques de l’Arc Jurassien et de France voisine, mais également du mobilier, des livres anciens ou des manuscrits. Il aura fallu trois années de labeur au marchand d’art Pierre-Yves Gabus pour mettre sur pied cette vente-exposition.

Un record pour L’Eplattenier

Plus de 90% des pièces exposées sont parties au prix du marché. Les sommes misées pour les œuvres de L’Eplattenier ont quant à elles atteint le double de la valeur d’estimation. La toile intitulée «Saut du Doubs», acquise par un acheteur de la région, a même battu un record au prix de 160'000 francs.
 
La pièce maîtresse de cette vente-exposition, l’Helvetia de Gustave Courbet, n’a pas trouvé preneur hier. Ce qui n’étonne guère les organisateurs de la vente qui l’expliquent par la mauvaise conjoncture aux Etats-Unis, les acheteurs potentiels étant surtout américains. Avec ce résultat qui a surpassé toutes les espérances, Pierre-Yves Gabus annonce d’ores et déjà vouloir renouveler l’expérience l’an prochain au Noirmont et avec des œuvres d’artistes du Jura au sens large. /iqu
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.