Un moratoire demandé pour les filières ingénierie de la HE-Arc

Un moratoire de cinq ans pour réfléchir à l’avenir de l’ingénierie au sein de la HE-Arc.
 
L’Association du personnel de la Haute école Arc plaide pour le maintien des cinq filières actuelles, afin d’attendre les effets du regroupement sur le site de Neuchâtel en 2011. Dans un courrier interne, l’AP demande à la direction de relayer cette revendication auprès du Comité stratégique de la He-Arc.
 
Le Costra réfléchit actuellement à une réduction à quatre du nombre de filières à la rentrée 2010. L’Association du personnel estime que cette solution nuirait à l’attractivité de l’école. Des menaces de coupes de subventions fédérales planent sur certaines filières de l’ingénierie, en raison d’un nombre insuffisant d’étudiants. /fr
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.