Pour une école sans exclusions

écoleLes enseignants romands se mobilisent pour une école publique sans exclusions. Leur syndicat lance ce lundi une pétition, sous l’impulsion de la section jurassienne.
 
Le texte s’intitule Tout enfant est éducable. Il prend le contre-pied des thèses UDC en matière scolaire. L’Union démocratique du centre a adopté l’automne dernier un programme éducatif qui se base sur la performance.
 
 
Des thèses inacceptables
 
Les enseignants romands ont décidé de réagir non pas contre l’UDC, mais contre certaines thèses du parti, jugées inacceptables. Certaines propositions engendrent de l’inquiétude. L’UDC veut revenir à une école où les femmes sont discriminées. Le programme a aussi des relents xénophobes. L’acquisition de la langue, par exemple, doit avoir des répercussions sur l’autorisation de séjour de toute la famille, selon l’UDC. L’Union démocratique du centre dit aussi que la langue de récréation doit être la langue de la région. C’est assez particulier, souligne Rémy Meury, secrétaire général du Syndicat des enseignants jurassiens, le SEJ.
 
 
Pétition adressée aux exécutifs cantonaux romands
 
Le Syndicat des enseignants romands espère récolter 10'000 signatures à sa pétition. Le texte sera ensuite remis aux exécutifs cantonaux romands. On veut faire comprendre aux exécutifs qu’on attend de leur part qu’ils défendent des principes fondamentaux pour l’école, ajoute Rémy Meury. /lba 
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.