Les villages des Franches-Montagnes vont discuter de leur mariage

Etape importante pour la fusion des Franches-Montagnes jeudi soir à Saignelégier. Après 6 mois de travail, le groupe chargé de mettre sur pied un projet de commune unique va rendre son verdict. Il va présenter à la presse et aux personnes concernées son rapport. Retour sur plusieurs mois de débat et de discussions autour d’un projet qui pourrait bien bouleverser toute une région.
 
 
Un processus qui dure depuis plusieurs mois
 
Cela fait plus d’une année que les treize communes francs-montagnardes discutent sérieusement d’unir leur destin. Au mois d’août de l’année passée, elles ont toutes donné leur aval à la création d’un comité intercommunal qui devait réfléchir à une fusion à l’échelle du district. Un mois plus tard, l’ancien ministre, Jean-Pierre Beuret, est nommé modérateur pour faire avancer le projet.
 
Et au mois de décembre, il y a tout juste 6 mois, le comité de pilotage s’organise et structure son travail. Deux sous-groupes sont créés: l’un est chargé des questions institutionnelles alors que l’autre s’occupe des aspects financiers et fiscaux.
 
 
Des querelles internes entre les maires
 
A la base, les maires taignons sont favorables à un mariage de leurs communes mais les récentes querelles internes ne vont-elle pas faire capoter le projet ? Trois maires ont récemment choisi de quitter le comité de l’Assemblée des maires des Franches-Montagnes. Alors, ces démissions auront-elles un impact sur la suite du débat ? Ne risque-t-elle pas de décourager les habitants d’unir leur destin ? Toutes ces questions trouveront certainement leurs réponses ces prochaines semaines.
 
L’Association des maires des Franches-Montagnes estime que la séance de jeudi soir marquera également le début du débat public. Mais certains n’ont pas attendu pour demander aux citoyens leur avis. La maire des Enfers, Annemarie Balmaire a créé un forum sur Internet où chacun peut s’exprimer. /sbo
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.