Un débat passionné à la Maison du peuple

Quatre invités ont participé à l'émission aux côtés de Gabriel de Weck et Nicolas Willemin. Zoom sur « Quatre invités ont participé à l'émission aux côtés de Gabriel de Weck et Nicolas Willemin. » (touche ESC pour fermer)
Quatre invités ont participé à l'émission aux côtés de Gabriel de Weck et Nicolas Willemin.

Le Canton de Neuchâtel formera-t-il un jour un seul espace, sans district, comme le souhaite le Conseil d’Etat ? L'organisation future du territoire cantonal, intégré dans un ensemble plus vaste, a servi de fil rouge du deuxième Grand Débat organisé jeudi soir à la Maison du peuple de La Chaux-de-Fonds par RTN et les quotidiens l’Express, l’Impartial.

Quatre invités étaient à l’affiche de cette soirée: le conseiller d’Etat neuchâtelois Alain Ribaux, Guy Morin, président du gouvernement de Bâle-Ville, Olivier Crevoisier, professeur à l’Université de Neuchâtel et enfin Daniel Ziegler, député au Grand Conseil.

Le débat a porté sur les différentes échelles de gouvernance au niveau communal, cantonal, inter-cantonal et frontalier. Les intervenants ont débattu de la meilleure façon de faire coïncider réalité économique et proximité politique. Un questionnement d'autant plus important que la crise budgétaire traversée par le canton de Neuchâtel dicte des restructurations. De plus, le quotidien des citoyens n'est plus en phase avec les frontières communales et cantonales, d'où la nécessité de faire évoluer les structures. Chacun a admis cette évolution, tout en débattant de la manière de procéder et de la vitesse des changements.

Dans le cas du canton de Neuchâtel, la vision « un canton, un espace » se réalise dans plusieurs domaines comme la police, la formation ou encore la mobilité, mais elle peine à se concrétiser au niveau politique. En témoigne le projet de circonscription unique, toujours en travaux alors même que les frontières des districts ne correspondent plus à grand chose à l'heure actuelle: beaucoup craignent pourtant que la périphérie du canton de Neuchâtel n'ait plus son mot à dire dans les décisions du parlement cantonal. De plus, la présence de deux centres avec les Montagnes et le Littoral peut parfois constituer un frein au développement, car les antagonismes entre régions bloquent les projets de réforme. /lre-gwe

L'intégralité du débat à réécouter ici, depuis la version classique du site internet :

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.