Hausse massive des primes d'assurance maladie

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Les Suisses devront débourser en moyenne 4,5% de plus pour leurs primes d'assurance maladie 2017.

Les primes d'assurance maladie continuent leur ascension. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) annonce pour 2017 une augmentation de 4,5% au niveau national, la plus importante de ces six dernières années.

Dans le canton de Neuchâtel, la hausse s'annonce encore plus élevée : les primes augmenteront de 5,6% pour les adultes qui ont opté pour une franchise de 300 francs avec assurance accident, ce qui représente environ 26 francs par mois. Les jeunes adultes devront débourser 5,9% de plus et les enfants 6,5%.

Cette augmentation est l'une des plus fortes enregistrées dans le canton ces cinq dernières années, mais elle n'atteint pas la hausse record de l'an dernier de 8,2% pour les adultes. D'autres cantons romands sont encore plus touchés que Neuchâtel, notamment le Jura qui voit ses primes s'accroître de 7,3% et le Valais de 6,4%. La hausse est davantage contenue à Fribourg à 5,1% et dans le canton de Vaud à 4,9%. Avec 3,5% d'augmentation, le canton de Berne fait partie des cantons les moins touchés avec son voisin argovien.

Les caisses maladie ont jusqu'au 31 octobre pour transmettre les augmentations de primes aux assurés, qui ont quant à eux jusqu'au 30 novembre pour faire une demande de changement de caisse.

La santé coûte de plus en plus cher

L’Office fédéral de la santé publique explique cette hausse constante des primes par une croissance des coûts de la santé due à l’évolution démographique, aux progrès de la médecine et à l’augmentation des prestations. Selon l’OFSP, quatre domaines de l’assurance obligatoire représentent près de 80% des coûts : le traitement auprès de médecins indépendants, le traitement dans le secteur stationnaire, le traitement dans le domaine hospitalier ambulatoire et les médicaments.

Le Département fédéral de l’intérieur rappelle qu’il a déjà introduit des mesures afin de réduire les coûts de la santé et qu’il est en train d’examiner d’autres options, notamment en analysant des modèles utilisés dans d’autres pays européens./mvr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.