Nouvel outil d’intégration professionnelle

Les chômeurs du canton de Neuchâtel ne bénéficieront plus de placements temporaires rémunérés. Le Conseil d'Etat a décidé de supprimer ces mesures d'intégration professionnelle (MIP).

Les analyses ont montré une inefficacité des MIP comme vecteur de retour à l'emploi. Leur suppression, « même si ce n'est pas l'objectif premier », dégagera une économie sur la facture sociale qui est financée à 60% par l'État et à 40% par les communes. Economie envisagée : environ 2 millions de francs.

A partir de 2017, ces mesures seront remplacées par un nouvel outil: le programme d'activation et de coaching pour trouver un emploi (PACTE). Contrairement aux MIP, cette mesure pourra intervenir plus tôt dans le processus, et pas seulement en fin de droit.

 

Plus souple

Ce programme aura une durée de trois mois et sera renouvelable une fois. Il devra permettre à la personne en recherche d'emploi d'acquérir une nouvelle expérience professionnelle, de reprendre contact avec sa profession ou le monde du travail, et de compléter ses connaissances dans un domaine où il rencontre des lacunes.

Plus souple, davantage centré sur les besoins en employabilité des demandeurs d'emploi, ce programme se veut cohérent avec la nouvelle stratégie globale du canton en matière d'intégration professionnelle.

Initialement, les MIP permettaient aux chômeurs en fin de droit d'ouvrir un nouveau délai cadre du chômage. Mais ce n'était déjà plus le cas depuis la révision de la loi sur l'assurance chômage entrée en vigueur en 2011. /ats-aju

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.