Le Conservatoire se serre la ceinture

Malgré les restrictions financières imposées par le canton, le Conservatoire de musique neuchâtelois parvient à maintenir ses missions. Photo d'archives. Zoom sur « Malgré les restrictions financières imposées par le canton, le Conservatoire de musique neuchâtelois parvient à maintenir ses missions. Photo d'archives. » (touche ESC pour fermer)
Malgré les restrictions financières imposées par le canton, le Conservatoire de musique neuchâtelois parvient à maintenir ses missions. Photo d'archives.

Faire tout aussi bien avec moins. C’est le défi qu’a dû relever le Conservatoire de musique neuchâtelois. Comme les autres organismes étatiques, l’institution a dû limiter ses dépenses. Fin 2015, le parlement lui avait demandé d’économiser 1,2 million de franc dans le budget 2016. L’Etat avait aussi décidé de ne plus soutenir financièrement les élèves d’autres cantons.

Aujourd’hui, le Conservatoire tente de tirer son épingle du jeu. Pas moins de 25 mesures ont été élaborées afin de limiter au maximum les dépenses. Certains achats d’instruments ont par exemple été reportés.

Le directeur estime que les missions du Conservatoire sont aujourd’hui maintenues. Si l’Etat demande d’aller plus loin dans les économies, ce que Sylvain Jaccard ne peut imaginer, cela signifierait abandonner certains sites dans les régions. /aju

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.