Le retour du ski alpin à La Vue-des-Alpes se précise

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Deux installations pourraient voir le jour cet hiver déjà sur cette parcelle des Loges à La Vue-des-Alpes

Dévaler une pente enneigée face aux Alpes dans le canton de Neuchâtel ne sera peut-être bientôt plus une affaire du passé. Un couple d’agriculteurs veut relancer la pratique du ski alpin à La Vue-des-Alpes. Démontés en 2013, les deux anciens téléskis pourraient être remplacés par deux installations plus modestes pour les débutants dès cet hiver déjà.

Les débutants et les familles visés

L’idée trottait dans la tête des propriétaires du champ depuis quelques années, mais les démarches ont été entreprises ce printemps par Natacha et Francis Meyer. Le projet, d’un coût de 160'000 francs, comprend deux petits téléskis, un câble pour les bobs et un tire-fesses avec assiettes, une dameuse et les frais de terrassement et de mise aux normes électriques. 

Les derniers pylônes de l’ancienne installation seront quant à eux démontés.  Le financement est assuré pour l’heure par les propriétaires. Un projet de financement participatif sera également lancé prochainement sur internet.

La famille Meyer aimerait inaugurer leurs nouvelles remontées cet hiver déjà... mais le temps presse ! Les terrassements nécessaires et la mise aux normes de l’installation électrique des anciens téléskis devraient être effectués sous peu. Si le projet voit le jour et selon son succès, les propriétaires envisagent également de contacter l’Ecole suisse de ski et d’acquérir du matériel ludique.

Commune, Canton et office du tourisme contactés

Tourisme neuchâtelois, par l’intermédiaire de son directeur Yann Engel, salue l’initiative de Natacha et Francis Meyer. Mais il précise que les milieux touristiques n’apporteront pas de soutien financier. « En revanche, c’est notre rôle d’apporter une aide logistique et de promotion à ces nouveaux téléskis » précise-t-il. De son côté, la Commune de Val-de-Ruz, elle aussi contactée par Natacha et FranCis Meyer, n’a pas voulu se prononcer sur le projet avant d’avoir rencontré les propriétaires.

Quant au canton, son service de l’économie nous a confirmé qu’il ne soutiendra pas financièrement le projet, en raison des critères  contraignants de la loi fédérale sur la Nouvelle politique régionale. L’Etat estime que les futurs téléskis attireront avant tout un public local et non pas international, ce qui ne contribue pas au développement de l’économie touristique du canton. /lre

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.