Un pari sur l'avenir pour Médi-Centre

Plusieurs représentants se sont mis à table, de gauche à droite: Philippe Compagnon, Marc Giovannini et Philippe Nussbaumer (Médi-Centre), Katia Babey (conseillère communale), Martine Racine (présidente de la Société locale de médecine) et Walter Gusmini (président de la Société neuchâteloise de médecine). Zoom sur « Plusieurs représentants se sont mis à table, de gauche à droite: Philippe Compagnon, Marc Giovannini et Philippe Nussbaumer (Médi-Centre), Katia Babey (conseillère communale), Martine Racine (présidente de la Société locale de médecine) et Walter Gusmini (président de la Société neuchâteloise de médecine). » (touche ESC pour fermer)
Plusieurs représentants se sont mis à table, de gauche à droite: Philippe Compagnon, Marc Giovannini et Philippe Nussbaumer (Médi-Centre), Katia Babey (conseillère communale), Martine Racine (présidente de la Société locale de médecine) et Walter Gusmini (président de la Société neuchâteloise de médecine).

La société Médi-Centre à La Chaux-de-Fonds veut proposer une solution complémentaire aux cabinets de médecins traditionnels. Créé il y a deux ans, ce cabinet médical de trois pratiquants va accueillir un nouveau pédiatre. Il souhaite surtout revoir son organisation et sa vision médicale en proposant une médecine intégrée.

Le but est de proposer plusieurs compétences sous la même entité, du pédiatre au gériatre en passant par les médecins généralistes. À terme d’autres médecins pourraient donc rejoindre les locaux de l’Avenue Léopold-Robert

Une solution parmi d’autres

Les représentants du Médi-Centre et des sociétés neuchâteloises et locales de médecine ont tenu mercredi à le rappeler : il s’agit d’une solution d’avenir, complémentaire à d’autres. Elle a l’avantage, selon eux, d'anticiper le vieillissement de la population, tout en diminuant les contraintes administratives. « Ce qui est moins contraignant pour les médecins, notamment ceux qui débutent dans la profession », selon Walter Gusmini, président de la société neuchâteloise de médecine.

La Ville continue son action promotionnelle

« Il n’y a plus de pénurie de pédiatres, mais une autre de généralistes se profile ». La conseillère communale en charge de la santé, Katia Babey, a également dressé mercredi le bilan de l’action promotionnelle « La Chaux-de-Fonds, c’est bon pour la santé ». Une visibilité de la Métropole horlogère dans les congrès de médecine qui sera poursuivie pour attirer de nouveaux médecins à La Chaux-de-Fonds. /lre

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.