Une politique de la jeunesse longtemps attendue

Conseil général, Ville de Neuchâtel, septembre 2016, Terreaux Zoom sur « Conseil général, Ville de Neuchâtel, septembre 2016, Terreaux » (touche ESC pour fermer)
Le Conseil général de Neuchâtel siégeait à l'auditoire du collège des Terreaux lundi soir.

Un peu plus de 10 ans se seront écoulés depuis une motion en la matière mais le dossier est finalement sous toit. Le Conseil général de Neuchâtel a pris acte lundi soir d’un rapport d’information sur la politique de la jeunesse de la Ville. Le texte a ainsi permis de classer une motion du législatif datant de novembre 2005 en faveur d’une « politique de la jeunesse claire, cohérente et moderne ».

Au final, le rapport propose avant tout une vue d’ensemble des prestations qui existent actuellement en Ville de Neuchâtel en faveur de la jeunesse. Le Centre de loisirs, ainsi que le Parlement et le Conseil des jeunes sont notamment mis en avant, auxquels s’ajoutent une multitude d’actions.

Statistiques jugées inquiétantes

Le texte dresse aussi plusieurs constats jugés inquiétants par tous les groupes politiques du législatif. Il apparaît que les taux de chômage, d’aide sociale et de suicide sont particulièrement élevés chez les jeunes Neuchâtelois, qui peinent également à se rendre aux urnes lors de votations ou d’élections. Pour y remédier, la Ville travaille notamment à une meilleure intégration professionnelle de la jeunesse. On citera ainsi un programme pilote réalisé en collaboration avec le Canton, le projet d’intégration des jeunes adultes, qui vise à offrir un suivi particulier aux personnes de 18 à 35 ans à l’aide sociale pour leur permettre de retrouver un emploi.

La politique de la jeunesse de la Ville de Neuchâtel passe également par un plan d’actions. Les autorités songent à s’inscrire au système Easyvote, qui vise à rendre le matériel de vote plus accessible aux jeunes citoyens. L’objectif est aussi d’instaurer une carte « Avantages jeunes », qui permettrait à son détenteur d’accéder à des activités culturelles, sportives ou touristiques à des prix réduits. Celle-ci pourrait voir le jour en fin d’année prochaine, si tout va bien, indique Thomas Facchinetti, conseiller communal en charge de la culture.

S’il a largement été accepté (par 29 voix contre 6 et une abstention), le rapport a tout de même suscité quelques grincements de dents du côté du groupe PopVertsSol, notamment pour sa forme. Nicolas de Pury dénonce « une liste à la Prévert, un rapport énorme ».

De la jeunesse à la vieillesse

Lundi soir, le Conseil général a également pris acte, à l’unanimité, d’un rapport sur la politique de la vieillesse. Au vu de la planification médico-sociale adoptée sur le plan cantonal, qui vise à développer le maintien à domicile des aînés, la Ville de Neuchâtel est appelée à étoffer son offre en matière d’appartements avec encadrement, soit des appartements qui comportent des pièces communes pour les repas, par exemple, ou encore une personne de référence vers laquelle les locataires âgés peuvent se tourner. Plusieurs projets immobiliers sont à l’ordre du jour, plus ou moins avancés, aux Gouttes-d’Or, à la Favarge, à Serrières ou encore aux Charmettes.

L’objectif est aussi d’assurer une meilleure mobilité des personnes âgées dans l’espace public en sécurisant davantage les escaliers ou en installant plus de bancs sur leur itinéraire. Un guide des prestations disponibles à disposition des seniors est actuellement en projet. /sbe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.