Mobilisation en faveur d'étrangers élus au niveau cantonal

Le comité citoyen en faveur de l'éligibilité des étrangers. Zoom sur « Le comité citoyen en faveur de l'éligibilité des étrangers. » (touche ESC pour fermer)
Le comité citoyen en faveur de l'éligibilité des étrangers.

Les Suisses pourraient ne plus être les seuls à siéger au Conseil d'Etat ou au Grand Conseil. Un comité citoyen soutient l’idée, et appelle les Neuchâtelois à voter en faveur de la loi sur l’éligibilité des étrangers au niveau cantonal, le 25 septembre. La gauche neuchâteloise (soit les groupes socialiste et PopVertsSol) a relancé ce projet l'année dernière, il a passé la barre du Grand conseil à la fin du mois de juin.

Intégration plutôt qu’exclusion

23'000 personnes pourraient ainsi être éligibles dans le canton. «Pourquoi se payer le luxe de refuser ces candidats potentiels ?» demande Frédéric Mairy, lui-même de nationalité belge et siégeant au conseil communal de Val-de-Travers. Le socialiste estime que la citoyenneté doit primer sur la nationalité. Pour le comité citoyen, le canton fait des efforts qui paient en terme d'intégration, et ce vote représente un pas de plus dans cette logique.

Pas d’amalgames

La question de l'immigration est sensible et les raccourcis sont rapides tant sur le plan national qu'international. Le comité appelle donc au bon sens des votants. «Les citoyens neuchâtelois sont assez lucides pour ne pas faire d’amalgames» lance Mauro Moruzzi, le président des Verts libéraux neuchâtelois. Le comité rappelle que les étrangers auront le droit de briguer un mandat, mais ce sera toujours le peuple qui élira ses représentants. /rga

Rappel des faits avec Joëlle Cachin

Les droits politiques accordés aux étrangers en Suisse

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.