Le budget de Neuchâtel est sous toit

Grand Conseil neuchâtelois Zoom sur « Grand Conseil neuchâtelois » (touche ESC pour fermer)
Le Grand Conseil neuchâtelois (photo d'archives)

Le Grand Conseil neuchâtelois a adopté dans la douleur le budget 2016 de l’Etat qui affiche un déficit de près de 14,4 millions de francs. Il a passé la rampe par 59 voix contre 29 et 21 abstentions.

PopVertSol l’a largement refusé, les socialistes se sont pour moitié abstenus tout comme une partie de l’UDC. Pour les libéraux-radicaux et les Verts’libéraux, même si ce budget prévoit un déficit, de bons compromis ont été trouvés.

Au chapitre des victoires de la droite figurent le plafonnement des effectifs de la fonction publique et le coup de frein à la réforme de la fiscalité des personnes physiques.

Au chapitre des points qui satisfont la gauche, le Grand Conseil a renoncé à couper dans la subvention de l’Université et des institutions spécialisées pour les adultes et les enfants. Quant à la subvention du Bibliobus, elle est maintenue pour l’année prochaine mais ne figure plus dans une loi. Ce que déplore le groupe PopVertSol. Il envisage de lancer un référendum.

La mobilité a en revanche réuni l’ensemble du Parlement. Le Grand Conseil a adopté en 2e lecture, par 106 voix et 3 abstentions, le projet de mobilité 2030./sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.