La minorité de la commission financière du Grand Conseil monte aux barricades

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Les murs du château de Neuchâtel risquent de trembler pendant le débat sur le budget.

La minorité de la commission financière du Grand Conseil neuchâtelois expose ses arguments.

La commission, menée par une majorité de droite, a refusé l’entrée en matière du budget 2016. Du coup, l’Etat de Neuchâtel risque de se retrouver sans budget. La semaine passée, le Conseil d’Etat demandait à chaque partie de formuler des propositions afin de sortir de cette impasse. C’est ce qu’a fait la minorité de gauche.

Pour elle, lorsque la commission a refusé d’entrer en matière sur le budget 2016, elle l’a fait dans un but : nuire aux ministres de gauche. Dans un rapport, publié lundi, elle condamne la majorité PLR et UDC de la commission. Pour elle, on ne peut pas être contre l’entrée en matière d’un budget puisque l’Etat doit de toute façon en avoir un.

Et refuser cette entrée en matière ne laisse aucune place pour les propositions que les parlementaires auraient pu faire. Les subsides LAMal, le Bibliobus ou les reports de charges sur les communes ne pourront pas être débattus.

De plus, la minorité estime que de nombreux projets essentiels au canton seront bloqués : entretien des routes, travaux du CPLN ou encore le projet de Mobilité Neuchâtel 2030. A l’heure actuelle, la minorité se dit atterrée de la position de la majorité. La balle est désormais dans le camp de la droite. /ali

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.