Quatre lycéens s’envolent pour la Chine

Ophélie Divorne, Mona Romain, Célestin Jacot-Descombes et Eissa Cottier entourent la conseillère d'Etat Monika Maire-Hefti. Zoom sur « Ophélie Divorne, Mona Romain, Célestin Jacot-Descombes et Eissa Cottier entourent la conseillère d'Etat Monika Maire-Hefti. » (touche ESC pour fermer)
Ophélie Divorne, Mona Romain, Célestin Jacot-Descombes et Eissa Cottier entourent la conseillère d'Etat Monika Maire-Hefti.

Une première volée de lycéens s’envole pour Shanghai à la fin du mois d’août. Deux filles et deux garçons neuchâtelois vont séjourner dans des familles d’accueil chinoises durant six semaines. Sur place, ils bénéficieront également de cours de chinois et devront rédiger leur travail de maturité. Le projet « formation en Chine - présence neuchâteloise » était jusqu’à aujourd’hui proposé uniquement à la filière professionnelle et s'ouvre pour la première fois à la filière académique. Il est né il y a deux ans, d’un partenariat entre le Département de l’éducation et de la famille et l’Association industrielle et patronale.

Par ce projet unique en Suisse, le Conseil d’Etat neuchâtelois souhaite offrir aux jeunes du canton un système de formation ouvert sur le monde et apporter un enrichissement culturel et professionnel. Les quatre étudiants ont été choisis à la suite d'un concours mais ont surtout dû suivre un cours de culture chinoise, faire preuve d'une bonne maîtrise de l'anglais et d'autonomie.

Le stage de six semaines est estimé à 1500.- francs par étudiant. Un coût pris en charge par le canton et les divers partenaires présents en Chine. Par contre, le billet d’avion et le logement sur place sont financés par l’étudiant. /ali

Qu'est qui motive ces jeunes à s'envoler pour la Chine ? La réponse d'Eissa Cottier

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.