Xamax n'a pas subi les malversations

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Christian Binggeli et son club ont tiré les enseignements des erreurs du passé en matière de gestion financière.

Les finances de Neuchâtel Xamax FCS n’ont pas été affectées par les malversations d’une fiduciaire du canton. Le président du club rouge et noir nous l’a confirmé jeudi matin. Nos confrères de l'Express/l'Impartial révélaient mercredi cette affaire qui implique un club sportif du canton de Neuchâtel qui évolue dans l'élite nationale. Selon Christian Binggeli, son club s’est prémuni des mauvaises surprises aux lendemains de la faillite sous la présidence de Bulat Chagaev.

Contrôles des comptes réguliers

Le club rouge et noir procède de manière prudente depuis. La gestion est partagée entre trois entités : la fondation pour les jeunes, la société anonyme et l’association, répondant de Neuchâtel Xamax auprès de la ligue. Tous les trois mois, les deux premières citées envoient les comptes à la troisième, afin de procéder à des contrôles mutuels. Quant à la fiduciaire du club, elle ne détient pas le droit d’effectuer un paiement, mais reste l’organe de contrôle.

De leur côté, le NUC et l'association cantonale de volleyball ont également confirmé jeudi dans un communiqué commun ne pas être mêlés à cette affaire  /lre

Neuchâtel Xamax prend ses précautions depuis la faillite Chagaev. Les explications de Christian Binggeli.

Partager
Link

Galerie photos liée

06.12.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.