Les écoles neuchâteloises à la recherche d’espace

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
L'une des nouvelles salles de sciences du collège Billeter.

Les collèges neuchâtelois ont repris vie lundi matin après la pause estivale. Ce sont 20'274 élèves qui ont regagné les bancs de l’école obligatoire. Cet été, les directions ont dû se creuser la tête pour trouver une place pour chacun d’entre eux. Avec l’entrée en vigueur de la réforme des filières en 10e HarmoS, il a fallu faire face à un manque de salles de classe, surtout de salles spéciales, dédiées notamment aux sciences. En effet, les sciences font désormais partie des branches divisées en deux niveaux de compétences et sont en plus enseignées en demi-groupes, ce qui fait pression sur les infrastructures.

Nouvelles salles à Marin

Au collège Billeter à Marin par exemple, une annexe a été créée pour offrir quatre salles spéciales supplémentaires : deux salles de sciences et une salle dédiée aux maîtres qui sont appelés à davantage collaborer depuis la réforme des filières. La dernière salle construite est dédiée à l’informatique. L’ancienne salle d’informatique a ainsi pu être reconvertie en salle de classe. Le collège Billeter dispose aussi d’une nouvelle salle de cuisine, pour l’économie familiale, dès cette rentrée. Elles devraient être opérationnelles dès mercredi. Les travaux, réalisés en grande partie durant les vacances d’été, ont coûté un million et demi de francs à charge de l’Eorén, l’École obligatoire région Neuchâtel, qui réunit cinq centres scolaires du Littoral.

Salles de sciences polyvalentes

Un crédit d’un peu plus de 440'000 francs a aussi été engagé pour des aménagements aux collèges de la Côte, des Terreaux et du Mail. Cette somme a notamment permis d’équiper les salles de sciences existantes en matériel afin qu’elles puissent chacune être utilisées par toutes les disciplines, soit la physique, la chimie et la biologie.

Il a également fallu équiper les collèges du cycle 3 en casiers pour un coût de quelque 180'000 francs. Avec la réforme des filières, les élèves ne se voient en effet plus attribuer une salle de classe précise.

Des investissements seront encore nécessaires à l'avenir, notamment au Centre des deux Thielles au Landeron où deux salles de sciences et une d'économie familiale devraient être créées pour la rentrée d'août 2017.

Pression sur l’ensemble des infrastructures

D’autres éléments, pas propres à cette rentrée, contribuent encore à ce besoin accru en salles de classe : le rapatriement de la 8e HarmoS dans le cycle 2, qui met la pression sur les collèges primaires, ainsi que l’introduction d’une troisième heure d’activité physique qui va nécessiter la construction de nouvelles salles de sport à Peseux, à Corcelles-Cormondrèche et à Saint-Blaise notamment.

L'informatique joue des tours aux Montagnes

À La Chaux-de-Fonds, c’est un bug informatique qui a perturbé cette rentrée scolaire. Les enseignants n’ont eu connaissance de leur emploi du temps qu’une semaine avant la date de la rentrée.

Pas de souci en revanche pour le cercle scolaire du Locle, qui a aussi mis en place une plateforme extra net. Les élèves peuvent désormais retrouver leurs horaires personnels en ligne. Pour ce qui est de la réforme scolaire, le directeur Denis Jubin explique que ces nouveaux groupes à niveau en 10e année HarmoS ont pu être regroupés avec des élèves de 3 classes différentes au maximum.

Enfin, la direction locloise ne note pas de problèmes de salles de sciences ou autres salles de classes particulières dans la Mère Commune. Un élément expliqué par une baisse de la population et donc, du nombre d’élèves depuis plusieurs années. /sbe-lre

  Le collège Billeter à Marin s'agrandit.
Le collège Billeter à Marin s'agrandit.

   La nouvelle salle d'économie familiale.
La nouvelle salle d'économie familiale.


  Les nouveaux laboratoires de sciences.
Les nouveaux laboratoires de sciences.


   Les nouveaux casiers.
Les nouveaux casiers.


Partager
Link

Galerie photos liée

27.03.2010
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.