Legrix quitte la vice-présidence de l’UDC neuchâteloise

Jean-Charles Legrix quitte peu à peu ses différentes fonctions. Zoom sur « Jean-Charles Legrix quitte peu à peu ses différentes fonctions. » (touche ESC pour fermer)
Jean-Charles Legrix quitte peu à peu ses différentes fonctions.

Jean-Charles Legrix prend ses distances avec la vie politique de La Chaux-de-Fonds, après sa non-réélection au Conseil communal. Il renonce à siéger au Conseil général lors de la prochaine législature. Il quitte aussi la vice-présidence de l'UDC neuchâteloise.

Selon L’Express/L’Impartial, il n’a pas à cœur d'intégrer à nouveau le législatif. Jean-Charles Legrix y avait siégé de 2004 à 2010, avant de passer six ans au Conseil communal.

Après le rejet de son recours contre les résultats des élections communales du 5 juin dernier, il va encore examiner avec son avocat l'éventualité de porter le dossier jusqu'au Tribunal cantonal. Le délai court jusqu'au 26 août.

Déception

Sur le plan cantonal, Jean-Charles Legrix conserve son mandat de député au Grand Conseil. Il a en revanche démissionné de la vice-présidence de l'UDC neuchâteloise, selon la RTS.

Une information confirmée par le président de l’UDC neuchâteloise, Yvan Perrin. Une assemblée générale se tiendra fin octobre afin d’élire un nouveau vice-président.  

L'ancien conseiller communal, battu par son collègue de parti Marc Arlettaz lors des communales du 5 juin, a été déçu par certains membres de l'UDC lors de la campagne. Il regrette notamment que Marc Arlettaz n'ait pas contesté l'appel lancé par le socialiste Daniel Musy à ne pas voter Legrix.

Jean-Charles Legrix estime s'être beaucoup investi pour son parti lors des dernières élections fédérales. Il n'a plus envie de se mobiliser de la même façon pour les élections cantonales d'avril prochain. /ats-aju

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.