Le Conseil d'Etat rouvre Pré-Raguel

Les gens du voyage installés au Pré-Raguel (image d'archives). Zoom sur « Les gens du voyage installés au Pré-Raguel (image d'archives). » (touche ESC pour fermer)
Les gens du voyage installés au Pré-Raguel (image d'archives).

Le Conseil d’Etat neuchâtelois fait marche arrière dans le dossier des gens du voyage. Il a décidé de rouvrir l’aire de transit de Pré-Raguel aux communautés itinérantes jusqu’à fin octobre de cette année. Cette rouverture va se faire ces prochains jours. Mais à certaines conditions.

Une caution et une taxe

Les gens du voyage devront s’acquitter d’une caution à leur arrivée, caution dont le montant sera identique à celle perçue par les cantons voisins (entre 300 et 500 francs) et qui doit couvrir les coûts de collecte des déchets, des toilettes et du nettoyage. Une taxe par jour et par caravane sera aussi perçue, là aussi calquée sur les montants usuels en Suisse. Les groupements actuellement installés à Bevaix et au Pâquier devront se déplacer à Pré-Raguel ou seront expulsés.

Le gouvernement avait décidé en décembre dernier de fermer l’aire de transit de La Vue-des-Alpes cette année et d’expulser au besoin les groupements qui s’y installeraient. Aujourd’hui, le Conseil d’Etat constate que les nuisances et les coûts de cette période-pilote sans place officielle coûtent cher au canton et provoque de surcroît des situations tendues entre les gens du voyage et la population. Raison pour laquelle il a décidé de rouvrir Pré-Raguel.

Pour une révision de la législation

Par ailleurs, le Conseil d’Etat demande à la Confédération de coordonner les efforts des cantons dans l’accueil des gens du voyage. Enfin, le gouvernement juge la législation fédérale sur le commerce itinérant trop laxiste et demande une révision de la loi par les autorités fédérales. /sma-aju-comm

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.