Gens du voyage : ras le bol à Bevaix

A Bevaix, les gens du voyage se sont installés dans un verger. Zoom sur « A Bevaix, les gens du voyage se sont installés dans un verger. » (touche ESC pour fermer)
A Bevaix, les gens du voyage se sont installés dans un verger.

Un groupe de gens du voyage s’est installé à Bevaix. Ils ont quitté leur campement de Boudry dimanche soir pour s’installer quelques encablures plus loin, au sud de l’autoroute, sur une parcelle qui appartient à l’Etat de Neuchâtel, où il est interdit de circuler.

Responsable du dossier, le conseiller communal Nicolas Stucki fait part de son mécontentement. Le Bevaisan va demander à l’agent de sécurité local de dénoncer systématiquement les infractions observées, notamment à l’encontre des véhicules stationnés illégalement.

Il demande également au Conseil d’Etat d’être proactif dans ce dossier. Plus question, à ses yeux, d’attendre une hypothétique aide de la Confédération. Jeudi dernier, le gouvernement neuchâtelois indiquait attendre une action nationale. Le Conseil d’Etat avait décidé en décembre dernier de fermer la seule aire de transit existante du canton, celle de Pré Raguel, à La Vue-des-Alpes. Depuis ce printemps, on ne compte plus les groupes de gens du voyage qui ont tenté de trouver une aire de stationnement dans la région.

A Bevaix, le conseiller communal en charge du dossier réfléchit à mettre sur pied une action coordonnée des communes neuchâteloises afin de pousser les autorités cantonales à prendre le taureau par les cornes. Action qui pourrait passer par l’Association des communes neuchâteloises.

Dans le canton, un deuxième groupe de gens du voyage a pris possession du parking du téléski du Crêt du Puy, au Val-de-Ruz. Ils étaient jusqu’à vendredi dernier sur le champ d’un agriculteur de Fontaines. /aju

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.