La crosse de St-Germain au révélateur de l'image 3D

Deux spécialistes de l'image 3D au Musée jurassien d'art et d'histoire à Delémont Zoom sur « Deux spécialistes de l'image 3D au Musée jurassien d'art et d'histoire à Delémont » (touche ESC pour fermer)
Christophe Moulherat et Nathalie-Cécile Ginoux scrutent les moindres détails de la crosse de St-Germain.

Quand les technologies modernes permettent de renouer avec le passé. La crosse de St-Germain fait l’objet jeudi et vendredi d’une opération un peu spéciale. Deux chercheurs parisiens réalisent des prises de vues rapprochées de l’objet qui date du VIIème siècle avec une caméra numérique en 3 dimensions. L’opération – qui concerne également d’autres pièces - se déroule au sein du Musée jurassien d’art et d’histoire de Delémont. Elle permet d’apprécier les moindres détails des décorations de la crosse de St-Germain ainsi que les réparations ou autres retouches effectuées au fil des temps.

La finesse du détail

L’un des spécialistes parisiens, Christophe Moulherat - qui est chargé de l’analyse des collections du Musée du Quai Branly à Paris – s’est dit particulièrement « surpris par la découverte de la finesse du travail d’orfèvrerie réalisé à l’époque ainsi que les techniques utilisées ». Il souligne que le travail avec la caméra numérique permet d’ausculter l’objet sans le toucher et avec une très grande précision. Quant à l’appareil utilisé, il appartient à une plateforme mobile de numérisation 3D mise en place par la Sorbonne à Paris. Nathalie-Cécile Ginoux qui travaille à l’université parisienne précise que cet équipement permet – notamment – d’analyser des pièces qui, parfois, ne peuvent pas sortir d’un pays. Ainsi ce sont les chercheurs qui se déplacent et pas les pièces en question.

Une escapade parisienne pour la crosse de St-Germain

Les deux spécialistes réalisent leur tâche sous l’égide du Musée de Cluny, à Paris, qui prépare une exposition consacrée aux Mérovingiens. La crosse de St-Germain se déplacera d’ailleurs dans la Ville Lumière à cette occasion, à l’automne prochain. Les prises de vues réalisées à Delémont permettront ainsi au public de découvrir l’objet sous ses moindres coutures par le biais d’un écran tactile. Le Musée jurassien d’art et d’histoire pourra, d’ailleurs, également profiter du travail réalisé par les deux chercheurs parisiens. Le public qui visite l’institution delémontaine aura donc aussi l’occasion, à l’avenir, d’apprécier les images numériques en 3D mais « la forme reste encore à définir », nous a confié la conservatrice du Musée jurassien d’art et d’histoire, Nathalie Fleury. /fco

La crosse de St-Germain Zoom sur « La crosse de St-Germain » (touche ESC pour fermer)
La crosse de St-Germain pourra être admirée d'un autre œil grâce aux images numérique 3D (photo: archives).

Partager
Link

Galerie photos liée

30.10.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.