Un retard pas catastrophique

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Photo: archives

Les moteurs des différents tracteurs de la région vrombissent depuis plusieurs jours. Comme l’ensoleillement est annoncé durant plusieurs jours d’affilée, la période des foins a commencé dans l’Arc jurassien. Elle a été retardée de plusieurs semaines par rapport au calendrier standard, en raison du temps maussade du mois de juin. Cette première taille des champs de l’année devrait durer jusqu’au terme de cette semaine. Elle pourrait toutefois se prolonger, en fonction notamment des emplacements géographiques des divers domaines agricoles.

Du côté du canton de Neuchâtel, la première récolte est presque terminée. Selon le directeur de la Chambre neuchâtelois d'agriculture et de viticulture, Yann Huguelit, il y a du foin en quantité, mais de qualité moindre. Mais si le printemps pluvieux a laissé des traces, la situation est bien plus réjouissante qu’elle n’en a l’air. Le soleil qui est revenu dans la région ces derniers jours a permis un récolte plutôt abondante. En 2013, le Canton avait dû importer du fourrage de l’étranger en grande quantité à cause de la mauvaise météo. Mais cette année, la situation est différente. Il n'y aura vraisemblablement pas d'importation, d'autant plus que les pays voisins ont subi les mêmes conditions météorologiques.

La deuxième coupe de l’herbe de l’an, nommée les regains, devrait avoir lieu dans environ six semaines, soit à partir de la mi-août.

La quantité oui, la qualité non

En ce qui concerne le fourrage, Pierre-André Geiser, agriculteur à Tavannes, dresse le bilan suivant. « Il a pris beaucoup de volume : la croissance des plantes n’a pas été autrement retardée. En principe, on considère que la première coupe dans la région apporte environ 40% du fourrage, alors qu’on se situe actuellement entre 50 et 60%. En revanche, il existe un manque en matière de qualité : de ce fait, il faudra certainement un petit peu compenser cette insuffisance en achetant des céréales ». /bbo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.