La santé péjore le budget de l’Etat

Bloc opératoire de la clinique Montbrillant. Zoom sur « Bloc opératoire de la clinique Montbrillant. » (touche ESC pour fermer)
Bloc opératoire de la clinique Montbrillant.

Le Conseil d’Etat neuchâtelois n’a pas le choix : il doit demander deux crédits supplémentaires de plus de 7,3 millions de francs au budget 2016. Ces dépassements concernent d’une part la participation du Canton aux prestations hospitalières et d’autre part la prise en charge par le Canton des primes d’assurance-maladie impayées.

La facture supplémentaire pour la participation du Canton aux prestations hospitalière se monte, selon des évaluations, à 2,3 millions. Elle s’explique en grande partie par l’inscription de la clinique Montbrillant sur la liste hospitalière. Du coup, des cas qui jusqu’alors étaient pris en charge par les assurances complémentaires se retrouvent dans le giron de la LAMal. Et donc, financés en partie par les cantons. À cela, s’ajoute une augmentation de 2,8 millions pour les hospitalisations hors canton.

L’autre crédit, de plus de 1,8 million, concerne la prise en charge par le Canton des primes d’assurance-maladie impayées par la population. Un dépassement qui relève en grande part de l’augmentation des primes LAMal.

Le Conseil d’Etat ne peut pas formellement proposer de compensation, mais il va en chercher dans le courant de l’année. Reste qu’en intégrant ces deux enveloppes au budget 2016, les valeurs limites du frein à l’endettement ne sont plus respectées.

Le Grand Conseil doit encore se prononcer sur ces demandes de crédits. /comm-sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.