Finances cantonales : coup de théâtre au Grand Conseil

Grand Conseil neuchâtelois Zoom sur « Grand Conseil neuchâtelois » (touche ESC pour fermer)
Le consensus neuchâtelois a fait son retour au Grand Conseil.

L’UDC fait volte-face au Grand Conseil neuchâtelois. L'entrée en matière sur le plan d’assainissement des finances cantonales du Conseil d’Etat a été acceptée alors que la droite voulait le durcir. Mais, l’UDC s’est rallié à la gauche pour éviter l'immobilisme.

"Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras." C’est par ces mots que le chef de file du groupe UDC a fait pencher la balance mercredi matin au Grand Conseil. Le parlement a accepté le décret du Conseil d’Etat sur le plan d’assainissement des finances cantonales par 60 voix contre 46. Le programme propose 165 millions d’économies par année d’ici 2019.

La Commission financière, de son côté, demandait un deuxième train de mesures plus restrictives. Celle-ci à majorité de droite PLR-UDC demandait notamment 20 millions d’économies supplémentaires annuelles au niveau de la santé. La commission souhaitait aussi la prise en compte de l’étude BakBasel, texte commandé par le Conseil d’Etat pour évaluer la situation du canton, pour durcir les mesures.

En commission, les propositions socialistes comme une fiscalité écologique, ou l’augmentation de l’impôt foncier avaient en grande partie été rejetées.

Changement de cap

Alors qu’on se dirigeait vers un vote houleux et de longues discussions sur les amendements de ce deuxième train de mesures demandées par la droite, l’UDC a fait jouer le consensus en ne prenant pas la défense de la version de la commission. La prise de position de l’UDC s’est accompagnée d’une condition : que les socialistes et la gauche abandonnent leurs revendications - ce qu’ils ont fait. Ce choix de l'UDC s'explique aussi par le fait que certaines mesures nécessiteraient la majorité qualifiée - les deux tiers - ce que la droite ne possède pas. 

La pilule est donc amère pour le PLR. Selon le député Damien Humber-Droz : "c'est 15 mois de travaux qui ont été mis à la poubelle en 15 minutes de pause", celle-ci ayant été demandée par le groupe UDC pour se concerter. Il rajoute encore que la balle est dans le camp du Conseil d'Etat et que l'UDC devra prendre ses responsabilités.

Un plan important

Le plan d’assainissement devrait notamment passer par la réforme hospitalière, la réunion sur deux sites (Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds) de l’administration cantonale et la réduction de ses effectifs. L’Université de Neuchâtel va voir aussi son enveloppe dédiée diminuer tout comme la HES et la HEP. De plus, la nouvelle grille salariale de la fonction publique devrait faire son apparition dès 2017. /jha

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.