Comptes 2015 de l’Etat acceptés sans trop de remous

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Même si l'exercice est positif, le Grand Conseil émet toujours des craintes quant à l'avenir financier du Canton.

L’exercice 2015 passe la rampe. Le Grand Conseil neuchâtelois a avalisé les comptes 2015 de l’Etat de Neuchâtel par 106 voix contre 2. Ceux-ci bouclent sur un bénéfice de près de 60'000 francs, alors que le budget tablait sur un déficit de 11,3 millions de francs. Il s’agit du 7e résultat positif sur 10 ans.

Les députés ont toutefois relevé que ces chiffres noirs étaient principalement liés à des éléments à caractère exceptionnel. Ce bilan positif s’explique notamment par la dissolution de réserves pour un montant de 52 millions de francs. La dissolution la plus importante s’élève à 22,7 millions de francs et concerne une provision faite dans le cadre d’un litige qui opposait l’Université de Neuchâtel à la Confédération à propos d’un changement dans le subventionnement attribués aux universités.

Des réserves et provisions à hauteur de 22 millions de francs ont toutefois aussi été créées et 8,9 millions de francs ont également pu être attribués à la réserve conjoncturelle. 

Forte baisse des recettes fiscales des entreprises

Plusieurs députés se sont par ailleurs inquiétés de voir les recettes fiscales issues des personnes morales largement diminuer. Celles-ci affichent une baisse de 44,5 millions de francs par rapport au budget pour atteindre 177,3 millions de francs. Pour le conseiller d’Etat en charge des finances, Laurent Kurth, ce chiffre s’explique par la conjoncture difficile, qui ne laisse pas entrevoir un avenir plus serein pour le tissu économique régional.

Une bonne surprise toutefois : l’impôt sur les personnes physiques augmente de 33,7 millions de francs. Cette augmentation est quant à elle liée à l’amnistie fiscale en cours qui a rapporté plus que prévu avec 15,3 millions de francs.

Quant aux investissements nets, ils se montent à 47 millions de francs alors que le montant budgété s’élevait à 57 millions de francs. Plusieurs députés ont regretté la sous-utilisation de cette enveloppe, mais le Conseil d’Etat rappelle que d’importants chantiers sont en cours.

De manière générale, les députés ont tenu à relever que si cet exercice se révèle positif, la situation structurelle du canton reste très précaire. Certains éléments inquiètent tout particulièrement, comme la hausse des hospitalisations hors canton dont les coûts ont pris l’ascenseur. La hausse est estimée à 7,5 millions de francs pour 2015.

Tous s’accordent ainsi sur la nécessité d’assainir en profondeur les finances de l’Etat ; un dossier qui est aussi à l’ordre du jour de cette session du législatif et pour lequel le débat s’annonce houleux, notamment en raison d’une opposition gauche-droite. /sbe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.