Les compteurs sont au rouge pour l’HNE

L'hôpital de Pourtalès Zoom sur « L'hôpital de Pourtalès » (touche ESC pour fermer)
L'activité a augmenté en soins aigus et dans le domaine ambulatoire mais a baissé en réadaptation.

« L’année 2015 a été une année de transition ». C’est en ces termes que Pauline de Vos Bolay, présidente du conseil d’administration de l’Hôpital neuchâtelois, a ouvert la conférence de presse des comptes 2015 de l'institution, mercredi matin à Neuchâtel. Les chiffres présentent un déficit de 10,1 millions de francs mais sont légèrement meilleurs que ce qui était prévu au budget adopté au 1er trimestre. C'est aussi 7 millions de francs de moins que ce qui avait été initialement budgeté. Cette amélioration est due principalement à un contrôle des effectifs.

Le résultat de l’exercice affiche lui une perte de 2,9 millions de francs. Une perte limitée grâce en partie à l’intervention du canton.

Avec des comptes 2015 déficitaires, le conseil d’administration indique viser le retour à l’équilibre financier pour 2017. Plusieurs pistes sont envisagées pour redresser la barque : des pôles compétences spécialisés seront créés, par exemple en orthopédie, et différentes améliorations administratives vont être mises sur pied. L'HNE assure qu'il n'y aura pas de licenciements.

Reste maintenant à l’HNE à préparer l’avenir. Un avenir qui passe par une redéfinition des lieux de prise en charge des patients. Soins aigus ambulatoires et stationnaires à Neuchâtel, soins de réadaptation sur le site de La Chaux-de-Fonds et une policlinique au Val-de-Travers. L’aval du Grand Conseil cet automne devrait déboucher sur une votation populaire début 2017. Si le plan stratégique ne passe pas la rampe, aucun projet alternatif n’est prévu par l’Hôpital neuchâtelois. /ali

Partager
Link

Galerie photos liée

18.03.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.