Pourquoi il faut financer la nature

parc chasseral Zoom sur « parc chasseral » (touche ESC pour fermer)
parc chasseral

Un parc, même naturel, ne vit pas que d’air pur et d’eau fraîche… Avec un budget d’environ 2 millions et deux cent-mille francs (2'222'237 CHF pour 2016), le Parc Chasseral est financé principalement par la Confédération, les cantons de Berne et Neuchâtel et les communes. Un socle qu’il lui faut cependant compléter en mobilisant d’autres ressources. L’an dernier, le parc a connu un déficit de 148'000 francs. Un montant prévu, selon le directeur Fabien Vogelsperger, et consacré notamment à la restauration de murs en pierres sèches

Si la montagne est éternelle, le label du parc ne l’est pas: celui-ci doit être renouvelé tous les dix ans. D’autre part, poursuit Fabien Vogelspeger, « un parc n’a de sens que s’il crée des projets qui permettent de développer la région.» Une activité visible qui joue aussi son rôle lorsqu’il s’agit de convaincre les diverses fondations et autres investisseurs de délier les cordons de la bourse. /sca

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.