La fermeture du camp grec d'Idomeni ne résout rien

Médecins du monde en action Zoom sur « Médecins du monde en action  » (touche ESC pour fermer)
L'ONG poursuit la prise charge dans les camps grecs. (photo MdM Suisse)

La situation reste tendue en Grèce. Après la fermeture du camp d’Idomeni, à la frontière greco-macédonienne, les 8'500 migrants ont été déplacés dans d’autres centres d’accueil du pays. Médecins du monde, dont le siège est à Neuchâtel, propose une aide primaire sur place. Il s’agit de traitements médicaux, de traductions, d’accueil ainsi que de la psychologie. Environ 120 personnes œuvrent au nom de l’ONG dont une dizaine de Suisses. Toutes se sont déplacées dans les nouveaux camps de la région de Thessalonique.

Médecins du monde dénonce la fermeture du gigantesque camp d’Idomeni. Selon l’organisation, ce verrouillage ne résout rien puisque les personnes sont simplement déplacées ailleurs. En fait, « le camp symbole disparait mais les réfugiés restent », indique l’ONG. A l’heure actuelle et à côté de l’aide médicale d’urgence, Médecins du monde milite dans afin que les Etats favorisent les voies légales d’admission, notamment par l’octroi facilité de visas humanitaires.

L’ONG est financée par la chaîne du bonheur et par des dons privés. Le projet d’urgence déployé en Grèce est estimé à 200'000 francs par trimestre. /ali

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.