Cinq ans et l’internement pour un pédophile récidiviste

Justice, Tribunal Zoom sur « Justice, Tribunal » (touche ESC pour fermer)
Après sa condamnation en 2015, il a tenté sa chance en appel devant la Cour pénale du Tribunal cantonal.

Bien mal lui en aura pris de faire appel. Un pédophile récidiviste a été condamné en appel lundi à cinq ans de prison ferme avec internement par la Cour pénale de Neuchâtel.

 

Un criminel récidiviste

Le prévenu, déjà condamné en 2001 pour pédophilie, a de nouveau eu affaire à la justice en 2015. Le Tribunal criminel des Montagnes neuchâteloises lui a infligé une peine privative de liberté de quatre ans, mais sans internement, pour avoir abusé de trois enfants. L’homme a été reconnu coupable d’actes d’ordre sexuel sur mineurs, d’inceste, de viol et de contraintes sexuelles. Les victimes n’étaient autres que sa fille, sa belle-fille et la fille d’une amie.

 

Rien de nouveau dans le dossier

Ayant fait appel de la décision du tribunal chaux-de-fonnier, le prévenu a comparu lundi matin devant la Cour pénale du Tribunal cantonal à Neuchâtel. Aucun fait nouveau n’a été rapporté par la défense, le Ministère public et la partie plaignante. Si l’homme s’est obstiné à nier tous les faits et a accusé de complot les deux mères des enfants, le Ministère public et la partie plaignante ont insisté sur la crédibilité des déclarations des victimes.

 

Acquittement ou peine alourdie ?

Le Ministère public a ainsi requis 5 ans de prison ferme, en cas de viol avéré, et un internement immédiat compte tenu du déni du prévenu et de l’absence de traitement possible pour ses troubles de la personnalité. De son côté, la défense a demandé l’acquittement en prétextant que le contexte des déclarations des victimes était très discutable. Le risque d’instrumentalisation des enfants par leurs mères étant élevé, « in dubio pro reo », le doute doit toujours profiter à l’accusé.

 

Appel du prévenu rejeté

Après 1h30 de délibérations, la Cour pénale a rendu son jugement : l’appel du prévenu est rejeté, celui du Ministère public et de la partie plaignante est admis. Compte tenu de ses antécédents graves, l’homme a été condamné à 5 ans d’incarcération avec internement immédiat.

Les parties ont 30 jours pour faire appel devant le Tribunal fédéral. /dsa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.