Un système plus simple et efficace pour gommer les inégalités

Le projet du Conseil d'Etat tient compte des critiques des communes. Zoom sur « Le projet du Conseil d'Etat tient compte des critiques des communes. » (touche ESC pour fermer)
Le projet du Conseil d'Etat tient compte des critiques des communes.

Le Conseil d’Etat neuchâtelois dépoussière sa péréquation intercommunale. En clair, après la réforme de la péréquation des ressources, il s'attaque à celle des charges et revoit la manière dont les communes s’entraident pour gommer les inégalités auxquelles elles font face. Certaines vont y gagner, d’autres y perdre. Une compensation est prévue par l’Etat pour celles qui vont tirer le plus la langue. Le nouveau système tient aussi compte des fusions et incite les communes à se marier. Parallèlement, le Canton reconnaît les villes de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds comme centres d’importance. Celles-ci proposent un large éventail de prestations qui bénéficient à l’ensemble du canton que ce soit par exemple en termes de culture ou de sport. Il est donc logique que les autres communes participent financièrement à ces prestations. Un pot commun à hauteur de 10 millions francs va être créé. Il sera alimenté par toutes les communes, mais plus fortement par celles de moins de 10'000 habitants.

Le projet est mis en consultation jusqu’en juillet. Le Grand Conseil se prononce cet automne et la réforme devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2017. /sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.