Le harcèlement scolaire au cœur d’une nouvelle

Charlene Kobel, de Court, a écrit une nouvelle intitulée « Brisée – Harcèlement scolaire » Zoom sur « Charlene Kobel, de Court, a écrit une nouvelle intitulée « Brisée – Harcèlement scolaire » » (touche ESC pour fermer)
Charlene Kobel, de Court, a écrit une nouvelle intitulée « Brisée – Harcèlement scolaire »

Une nouvelle pour parler du harcèlement scolaire. Charlene Kobel de Court en est l’auteur. Durant dix ans, elle a subi les moqueries et les insultes de ses camarades d’école. Ce n’est pas son histoire qu’elle raconte dans cette nouvelle intitulée « Brisée – Harcèlement scolaire », mais celle d’Éloïse. Une jeune élève qui met fin à sa vie en avalant des médicaments pour ne plus souffrir. « Ayant été victime de harcèlement, je voulais me battre pour ces jeunes » explique Charlene Kobel. La Courtisane a mûri ce projet durant de longues années mais elle a attendu dix ans avant de se lancer.

Une histoire fictive qui pourrait être réelle

Dans sa nouvelle, Charlene Kobel nous raconte la dernière journée de la vie d’Éloïse. La jeune fille a 15 ans et subit les moqueries, les coups et les insultes de ses camarades d’école depuis quatre ans. Exténuée après s’être fait harceler une fois de plus par Julien et son clan, elle décide d’avaler des comprimés pour ne plus souffrir. Également présente dans la nouvelle, une jeune fille prénommée Sophie. Elle souhaite aider Éloïse et prendre sa défense, mais a peur de devenir le nouveau souffre-douleur de Julien.

La suite après cette nouvelle

Charlene Kobel a des projets pour faire parler du harcèlement scolaire. En compagnie d’une amie, elle aussi victime de ce fléau, elle a créé un site Internet. Cette plateforme lancée il y a un peu plus d’une semaine s’appelle « Brisons le silence ». Elle vise à soutenir les victimes mais aussi leurs proches. « On a déjà reçu beaucoup de témoignages venant surtout de parents d’élèves. Des victimes ont également souhaité témoigner mais sous couvert de l’anonymat » explique Charlene Kobel. « Il n’est pas toujours facile de lire certains de ces témoignages et il nous faut prendre de la distance » poursuit-elle.

La jeune femme ne souhaite pas s’arrêter là. « Ce que j’aimerais, c’est aller à la rencontre des élèves, leur raconter mon histoire, les sensibiliser à ce fléau, et montrer aux jeunes victimes de harcèlement scolaire qu’ils ne sont tout simplement pas seuls. » /seb

Entretien avec Charlene Kobel

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.