Ils ont débattu des caricatures

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Les élèves du Lycée Blaise-Cendrars de La Chaux-de-Fonds étaient invités à débattre au sujet de la neutralité politique de l'école, après l'affaire des caricatures censurées.

Et vous, si vous aviez été à la place de la conseillère d’État, Monika Maire Hefti, qu’auriez-vous fait : auriez-vous censuré l’exposition de caricatures présentée à l’école de Fleurier ? Cette question a été posée ce lundi à huit jeunes politiciens neuchâtelois ainsi qu’à une vingtaine d’élèves du lycée Blaise-Cendrars de La Chaux-de-Fonds. À l'issue d'un débat nourri, la plupart des participants ont estimé que le retrait des dessins controversés n’était pas la meilleure des solutions. L’école doit selon eux éveiller les consciences politiques des élèves. Trois lycéens l’ont dit à Gabriel de Weck:

 

Des lycéens s'expriment sur l'affaire des caricatures

À l'issue des discussions, chacun a campé sur ses positions mais tout le monde s'est mis d'accord pour dire que l’école doit davantage faire de place au débat politique. Un message reçu cinq sur cinq par le secrétaire général du Département de l’éducation et de la famille, Jérôme Amez-Droz. Ce dernier a d'ailleurs regretté la faible participation à cette table ronde facultative, tout en relevant l’utilité de ce type de rendez-vous:

"Pourquoi pas un débat par année, par école et par centre professionnel"

Son uniquement valable sur la version classique de notre site internet. /gwe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.