Le Collectif L’Amar doit s’en aller

Le collectif L'Amar doit quitter l'immeuble de la rue de la Main 2. Zoom sur « Le collectif L'Amar doit quitter l'immeuble de la rue de la Main 2. » (touche ESC pour fermer)
Le collectif L'Amar doit quitter l'immeuble de la rue de la Main 2.

Le Conseil communal de la Ville de Neuchâtel se montre intransigeant. Le collectif L’Amar doit quitter ce mercredi le bâtiment situé à la rue de la Main 2, immeuble qu’il occupe sans autorisation depuis vendredi dernier. Le Service des bâtiments et du logement juge qu’au vu de la vétusté des lieux, les risques pour la sécurité sont trop importants. Les autorités neuchâteloises exigent donc du collectif qu’il mette un terme à ses activités immédiatement et rappellent qu’il « n’est pas au-dessus des lois et ne peut pas prendre possession du bien d’autrui sans accord préalable ».

La Ville ne veut pas risquer qu’un accident s’y produise. « C’est d’autant plus urgent que des enfants sont conviés à des ateliers ce mercredi et que le collectif évoque un nombre de 50 à 100 personnes en permanence sur le site », écrit la Ville dans son communiqué.

Les occupants ont reçu mercredi matin un courrier remis en mains propres les priant de quitter les lieux d’ici la fin de la journée, « sans quoi les autorités judiciaires seront saisies ».

Le Conseil communal souhaite toutefois favoriser la création d’un espace d’échanges et de rencontres autour des migrants en partenariat avec des acteurs institutionnels ou associatifs en accord avec le Service cantonal des migrations.

De son côté, le collectif l’Amar explique, dans un communiqué, qu’il peine à comprendre l'attitude de la Ville. L’association dit toutefois accepter la décision des autorités qui lui ordonne de quitter le bâtiment « mais ce, seulement une fois qu’une discussion de vive voix aura lieu ».

Les membres du mouvement attendent du Conseil communal qu’il propose rapidement une alternative spatiale à l’association L’Amar. /comm-jpp  

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.