L’avenir de l’école au centre des débats

calculatrice Zoom sur « calculatrice » (touche ESC pour fermer)
L'harmonisation des manuels au niveau intercantonal est une piste, selon le recteur ad interim de la HEP-BEJUNE, Gérard Marquis

Le futur de l’éducation se joue mercredi et jeudi à Bienne. Un colloque international réunit plus de 80 experts dans la cité seelandaise. Ces personnalités issues d’une dizaine de pays cherchent à dégager des pistes pour améliorer la qualité de l’enseignement. La Haute Ecole Pédagogique BEJUNE et l’Institut de recherche et de documentation pédagogique de Neuchâtel (IRDP) sont à l’origine de cette rencontre. Ils ont retenu le thème « Gouvernance et recherche en éducation » pour diriger les débats. Si aucune réforme ne sortira de ces deux journées, des pistes intéressantes pourraient être évoquées.

Plusieurs niveaux d'action

Améliorer les collaborations entre chercheurs et décideurs politiques, harmoniser les manuels d’enseignement, immerger les enseignants en formation plus rapidement dans de vraies classes : ce sont autant de changements qui pourraient permettre d’améliorer la qualité de l’école, selon le recteur ad interim de la HEP-BEJUNE. Gérard Marquis explique que ce domaine évolue très rapidement et qu’il est important de toujours remettre l’ouvrage sur le métier. Sur le plan romand, il tient tout de même à préciser qu’harmonisation ne veut pas dire uniformisation. Il est important que chaque canton conserve ses propres spécificités. Des mesures spécifiques pourraient par contre permettre de réaliser d’importantes économies, par exemple l’impression de manuels communs.

Des traces écrites

Toutes ces idées et bien d’autres seront publiées sur les sites Internet de la HEP BEJUNE et de l’IRDP. Les meilleures contributions du colloque feront l’objet d’un ouvrage l’an prochain. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.