Déchets : Neuchâtel doit se mettre en conformité au 1er juillet

Les plastiques encore admis sont exposés sur un panneau à la déchetterie intercommunale du Crêt-du-Locle Zoom sur « Les plastiques encore admis sont exposés sur un panneau à la déchetterie intercommunale du Crêt-du-Locle » (touche ESC pour fermer)
Les plastiques encore admis sont exposés sur un panneau à la déchetterie intercommunale du Crêt-du-Locle. La déchetterie des Plaines-Roches devra aussi s'y soumettre.

Le Conseil d’Etat neuchâtelois veut mettre les points sur les i quant au tri des déchets plastiques. En début d’année, de nouvelles directives sont entrées en vigueur. Il n’est notamment plus permis de recycler les gobelets de yaourt, les barquettes de viande ou de fromage dans les déchetteries du canton.

Dans le canton, seule la Ville de Neuchâtel n’a pas suivi cette directive et continue à accepter toutes les sortes de plastiques à la déchetterie des Plaines-Roches. Une situation qui doit cesser au 1er juillet selon le Conseil d’Etat.

Le gouvernement cantonal avance qu’il n’y a aucun avantage  économique ni environnemental à récupérer des déchets plastiques mélangés. Pire, la déchetterie des Plaines-Roches perdrait même de l’argent avec ce système. En effet, c’est l’Etat qui doit financer l’incinération de certains déchets qui devraient normalement se trouver dans les sacs taxés prévus à cet effet. Pour l’année 2015, il s’agirait de plus de 160'000 francs de perte.

Pour expliquer son refus de se soumettre aux nouvelles directives, Neuchâtel tablait sur la nouvelle usine de recyclage des plastiques à Grandson. La Ville souhaitait mener une phase de test du tri de ce type de déchets. Selon le Conseil d’Etat, les déchets plastiques mélangés collectés terminent pour la plupart à l'incinération, ce qui rend cette collecte superflue. /jha

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.