Le papier glacé peut toujours être amené aux déchetteries

Tous les papiers pourront toujours être amenés à la déchetterie. Zoom sur « Tous les papiers pourront toujours être amenés à la déchetterie. » (touche ESC pour fermer)
Tous les papiers pourront toujours être amenés à la déchetterie.

Un certain nombre d’auditeurs et d’internautes ont avalé tout cru le poisson d’avril de RTN. Non, les Neuchâtelois ne devront pas jeter le papier glacé à la poubelle ménagère. Il peut bel et bien toujours être recyclé comme les autres papiers.

La nouvelle a fait réagir de nombreux internautes sur les réseaux sociaux. Qu’ils soient ici rassurés. Les différents types de papiers peuvent toujours être amenés dans les déchetteries de la région. Le Conseil d’Etat n’allait pas supprimer cette possibilité par mesure d’économie.

 

De beaux poissons aussi ailleurs en Suisse

Ailleurs en Suisse, les autres médias nationaux fleurent aussi bon le poisson en ce premier jour d'avril. En voici quelques exemples…

Alerte à l'amiante à Genève : le Grand Théâtre pollué a fait l'objet d'une offre chinoise inédite qui pourrait sauver le bâtiment, relate la Tribune de Genève. Des investisseurs « sont prêts à le reprendre pour en faire des lofts de luxe » et « même à financer la création d'un parking souterrain sous la place Neuve », complète le journal.

Le Courrier de son côté annonce l'arrivée de bus amphibies pour traverser la rade. « A Ottawa, Seattle, Rotterdam ou encore Budapest, des bus transitent tous les jours de la route aux flots », fait valoir le quotidien. Les TPG envisagent l'achat d'une trentaine de véhicules, pour un coût d'environ 16 millions de francs, précise-t-il.

« Il faudra à l'avenir payer 1 franc pour accéder aux toilettes et le pain ne sera plus offert ». Dans son édition de vendredi, la Neue Zürcher Zeitung annonce que l'association des restaurateurs de Zurich-City a décidé de facturer certains services jusqu'ici inclus dans la note.

Chaque tranche de pain coûtera donc 2 francs et une partie du pécule amassé sera versée à des projets d'alimentation dans les pays en voie de développement, détaille la NZZ. Par ailleurs, les clients devront avancer au moins 50 centimes pour obtenir salière et poivrière.

La capitale de l'Argovie pourra bientôt être baptisée « Aarau am See ». Le conseil communal veut entamer des négociations de fusion avec la commune de Meisterschwanden, située au bord du lac de Hallwil, annonce l'Argauer Zeitung. Outre l'accès au lac, Aarau bénéficierait également d'une réduction de charge fiscale et de réserves de terrain à bâtir.

La Berner Zeitung aussi parle de mariage. Selon le quotidien alémanique, les communes de Belp et de Sigriswil veulent fusionner afin de contourner les restrictions relatives à la loi fédérale sur les résidences secondaires. Sigriswil pourrait ainsi construire 700 nouveaux appartements de vacances et offrirait gratuitement en échange l'accès à ses bains aux habitants de Belp. /aju-ats

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.