Laurent Kurth face aux Chaux-de-Fonniers

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Lors d'une rencontre avec la population chaux-de-fonnière, le conseiller d'État Laurent Kurth a présenté sa vision du système de santé neuchâtelois.

C'était mercredi soir la deuxième rencontre avec la population organisée par le conseiller d'État neuchâtelois Laurent Kurth. Après Malvilliers il y a quinze jours, le chef de la Santé a choisi cette fois-ci le Club 44 à La Chaux-de-Fonds. L'exposé avait pour but de détailler les enjeux qui attendent le système de Santé neuchâtelois. Une opération délicate, quatre jours après une manifestation de colère dans la Métropole horlogère: 4000 personnes ont réclamé samedi dans la rue, le maintien d'un hôpital de soins aigus dans les Montagnes.

Au Club 44, Laurent Kurth a déployé des trésors de pédagogie pour expliquer que désormais le système de Santé ne repose pas uniquement sur un hôpital près de chez soi, le public n’a eu de cesse à l’heure des questions, d’évoquer le sort de l’hôpital de La Chaux-de-Fonds devenu l’ombre de lui-même.

La concentration des soins en cours dans le Bas du canton inquiète, ne serait-ce que pour les transports en ambulance. À ce sujet, une rumeur relayée par un tract distribué à l’entrée évoquait le cas récent d’un décès dans une ambulance en route pour Pourtalès. Interpellé sur la question, Laurent Kurth a répondu qu’il n’avait pas été informé du cas. Il a assuré que pareil dysfonctionnement lui était automatiquement communiqué. Avant d’ajouter, fataliste, qu’en Suisse on ne pourra pas empêcher des patients de mourir dans des ambulances.

Si le conseiller d’État a eu réponse à tout, peu dans la salle semblait vouloir tomber d’accord, même si la soirée s’est conclue par des applaudissements. Prochaine étape dans ce dossier épineux, la mise en consultation par le gouvernement des options choisies pour la réorganisation des soins hospitaliers, avant un débat au Grand Conseil et un vote de la population prévu en 2017. /gwe

Partager
Link

Galerie photos liée

18.03.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.