Criminalité 2015 : « Une évolution plutôt favorable »

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Pascal Luthi, commandant de la police neuchâteloise, Alain Ribaux, conseiller d'Etat, Olivier Guéniat, chef de la police judicaire, Pierre-Louis Rochaix, porte-parole de la police neuchâteloise.

Diminution du nombre d’infractions au code pénal et importante baisse des vols par effraction. Ce sont les deux tendances des statistiques policières de la criminalité 2015 dans le canton de Neuchâtel mises en avant lors de la présentation des chiffres, lundi matin au Château de Neuchâtel. « C’est une évolution plutôt favorable », selon Alain Ribaux, Conseiller d’Etat en charge du Département de la justice et de la sécurité.

Les vols par effraction et les vols par introduction clandestine dans les appartements ont connu une baisse spectaculaire de 36% et de 25% dans les habitations individuelles, en comparaison avec les données 2014. Mais si l’on se réfère aux chiffres de l’Office fédéral de la statistique publiés également lundi, le nombre d’infractions pour 1'000 habitants s’élève à 16,3 ce qui fait de Neuchâtel le canton qui enregistre le plus de vols de ce type en Suisse.

Les infractions liées à la violence sont stables tout comme celles qui concernent l’intégrité sexuelle. Les contraintes sexuelles sont en revanche en baisse de 30%. On observe, par contre, une hausse significative de 17% des violences domestiques alors que cette tendance était à la baisse ces dernières années.

Les infractions contre le patrimoine représentent la majorité des infractions du code pénal enregistrées par la police. Les vols simples, à la tire, par effractions, à l’étalage et dans les véhicules marquent tous un recul.

Enfin, le taux d’escroquerie a pris l’ascenseur et affiche +55%. Cela s’explique notamment par quelques affaires liées à internet et aux nouvelles possibilités d’achat à distance. Autre augmentation importante, les vols de vélos « trop nombreux », selon Olivier Guéniat, chef de la police judiciaire. La hausse coïncide avec l’introduction des vélos en libre service dans les villes du canton. A cela s’ajoutent certains toxicomanes qui financent leur consommation de méthamphétamines en revendant les deux-roues qu’ils ont dérobés. Pour tenter de remédier à cette situation, une campagne de prévention sera mise en place cette année par la police neuchâteloise.

La problématique du comptage des infractions

Dans son communiqué, le canton précise que la statistique 2015 publiée par l’Office fédéral de la statistique ne peut pas être comparée à celle de 2014. En cause, le service de documentation et signalement qui a déménagé à Colombier entraînant un retard de saisi d’environ 600 rapports au moment du bouclement. A cela s’ajoute qu’en 2015, le comptage de certaines affaires a été corrigé. /comm-jpp

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.