Année mi-figue mi-raisin pour la CNAV

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Le marché de la viande est pleine expansion dans le canton de Neuchâtel.

Production de viande au top, mais marché du lait en berne pour le canton de Neuchâtel.

La Chambre neuchâteloise d'agriculture et de viticulture a tenu son assemblée générale ce vendredi à La Sagne. Le bilan est globalement plutôt réjouissant pour l'année 2015. Avec un chiffre d'affaires de 7 millions, le dernier exercice se classe dans les années de références et ce, grâce à la production de viande, pour la plupart bovine. Malgré tout, la situation des producteurs de lait est préoccupante avec des pressions constantes sur le prix du lait et une valorisation à perte.

Pour 2016, les objectifs de la CNAV sont d’une part d’optimiser la consommation énergétique des exploitations et d’autre part de mettre en avant le secteur « viande » cantonal. La CNAV souhaite s’attaquer au marché de la restauration collective et des hôpitaux-EMS pour qu’ils se fournissent uniquement avec de la viande neuchâteloise.

La CNAV a aussi profité de son assemblée pour élire un nouveau président. Après 12 ans de service, Marc Frutschi a rendu son tablier. Il est remplacé par Stéphane Rosselet, seul candidat pour le poste et élu par acclamations.

Plaidoyer pour plus de chasseurs

Invité lors de l'assemblée, le conseiller d'Etat en charge du territoire, Laurent Favre, a tiré la sonnette d'alarme par rapport au nombre croissant de sangliers qui saccagent les récoltes neuchâteloises. Il encourage les agriculteurs à faire les démarches pour obtenir le permis de chasse afin de réguler directement la prolifération des bêtes. La période de chasse pourrait aussi être rallongée pour réduire la présence de l’animal. /jha

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.