Les poignets du monde entier se tournent vers Bâle

Baselworld ouvre ses portes ce jeudi. La grand-messe de l’horlogerie mondiale accueillera 1500 exposants et 150'000 visiteurs sur plus de 140'000 mètres carrés. Cela représente l’équivalent de la population de la ville de Lausanne qui se balade sur une vingtaine de terrains de football.

Lors de la conférence de presse qui s’est tenue mercredi matin, les organisateurs ont fait preuve d’un optimisme nuancé. La fête de l’horlogerie a bien lieu, mais dans une conjoncture économique difficile. Le franc fort, l’instabilité géopolitique et la concurrence des montres connectées inquiètent les exposants. Pour Sylvie Ritter, directrice du salon, « il y a de nombreuses incertitudes sur le nombre de commandes qui seront passées. Les exposants ont un manque de visibilité sur les différents marchés. On en saura plus à la fin de cette édition de Baselworld ».

Malgré cela, le président du comité des exposants suisses et président de Tissot a tenu des propos résolument optimistes. François Thiébaud ne pense pas que la crise qui touche l’horlogerie soit si importante. Il relève que le secteur a bien résisté en 2015, et pense que l’innovation et la créativité permettront à l’horlogerie de sortir de cette mauvaise passe.

François Thiébaud, un optimisme forcé ?

Baselworld est ouvert au public jusqu’au 24 mars. /cad

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.