CCT Santé 21 : la partie employeurs rompt le dialogue avec GSMN

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Les employeurs des institutions membres de la CCT Santé 21, dont Nomad mettent un terme aux discussions avec GSMN Neuchâtel.

Préserver l’espace de négociations de la future CCT Santé 21. C’est dans cette optique que les directions des institutions liées à la convention collective de travail Santé 21 ont décidé de mettre fin au dialogue qu’elles entretenaient avec le groupe GSMN Neuchâtel.

Cette décision fait suite à un communiqué diffusé mardi par le groupe GSMN qui regrettait de ne pas pouvoir apporter sa pierre à l’édifice de la CCT Santé 21.

Pour des raisons statuaires et légales, la commission faîtière de la convention collective ne peut pas intégrer aux négociations des partenaires non-membres de la CCT et donc de fait GSMN.

Reste que les parties employeurs et employés entretenaient jusqu’ici un dialogue hors négociations avec GSMN. « Nous avons décidé de rompre ce dialogue parce que GSMN continue d’attaquer la commission faîtière de la CCT. Comme employeurs, il nous est difficile de discuter avec eux et de continuer à négocier », explique Gabriel Bader, directeur général de Nomad.

Le Conseil d’Etat, qui avait demandé aux partenaires de la CCT Santé 21 d’ouvrir un espace de dialogue avec GSMN, regrette cette rupture. Mais Laurent Kurth, en charge de la santé, n’est pas étonné: « c’est le résultat de l’attitude provocatrice de GSMN », explique-t-il.  /cwi-comm

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.