Mobilité 2030 : les CFF satisfaits du vote

Le soutien neuchâtelois au projet Mobilité 2030 réjouit les CFF. « Toute prise de position favorable au rail est source de satisfaction », selon Jean-Philippe Schmidt, porte-parole des CFF. Dimanche, les Neuchâtelois ont largement plébiscité cet objet, avec 84% de votes favorables. Tout va désormais se jouer à Berne : le financement des projets aussi bien routiers que ferroviaires inclus dans Mobilité 2030 doit idéalement être assuré par les fonds FIF et FORTA ; des fonds sur lesquels les Chambres doivent encore se prononcer. Les CFF attendent dès lors de voir l’issue des discussions sur le plan fédéral pour déterminer quels travaux mener sur sol neuchâtelois.

Si la ligne directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds obtient le financement de Berne, scénario idéal pour les Neuchâtelois, les CFF assureront l’entretien et la sécurité de la ligne actuelle jusqu’à ce que le nouveau RER soit utilisable. La voie historique arrive en fin de vie en 2019. Pour l’heure, il est difficile selon les CFF d’estimer le coût d’un tel entretien.

Si le Canton n’obtient pas le financement voulu, les CFF s’attelleront alors à l’assainissement de la ligne historique, qui est devisé à plus de 400 millions de francs, soit trois fois plus que le nouveau RER. S’il faut assainir la ligne historique, le tronçon sera par ailleurs fermé durant 2 à 3 ans.

Soutien des CFF dans les démarches du Canton

Même si la décision revient à l’Office fédéral des transports, les CFF vont malgré tout faire en sorte de soutenir le Canton de Neuchâtel dans ses démarches selon Alain Barbey, chef du trafic régional et coordinateur de la région Romandie pour les CFF. Les Neuchâtelois l’ont clairement manifesté dimanche : ces démarches vont dans le sens d’un nouveau RER. /sbe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.