Toujours plus de voitures automatiques à Neuchâtel

Plutôt boîtier manuel ou automatique ? De plus en plus de Neuchâtelois optent pour la seconde option. Zoom sur « Plutôt boîtier manuel ou automatique ? De plus en plus de Neuchâtelois optent pour la seconde option. » (touche ESC pour fermer)
Plutôt boîtier manuel ou automatique ? De plus en plus de Neuchâtelois optent pour la seconde option.

Les Neuchâtelois sont de plus en plus séduits par les voitures à boîtier automatique. C’est ce qu’observe le Service cantonal des automobiles et de la navigation (SCAN).

Actuellement, plus de 25'000 voitures automatiques sont immatriculées dans le canton, sur un total de 104'000 véhicules de tourisme. Un chiffre clairement en progression selon le SCAN, qui ne tient toutefois pas de statistiques précises en la matière. Le service explique cette augmentation par l’arrivée d’une nouvelle technologie sur le marché : les boîtiers mécaniques robotisés. Ces derniers suppriment la perte de rendement des anciennes boîtes automatiques. Mieux encore : les nouvelles boîtes changent toujours de vitesse au bon moment et proposent ainsi une conduite écologique. Du coup, certains automobilistes adoptent cette technologie afin de réduire les dégagements de CO2.

 

Peu de nouveaux conducteurs

Du côté du Centre de conduite L2 de Neuchâtel et de l’Arc jurassien, on constate une très faible augmentation d’élèves conducteurs qui choisissent de passer leur permis sur des véhicules automatiques. Il y en avait 3,3% en 2015, contre 2,7% en 2013, soit une augmentation de 0,6 point en deux ans.

La majorité des personnes qui ont généralement déjà un certain âge. Une exception : les automobilistes redirigés vers une conduite automatique par leur professeurs d’auto-école parce qu’ils ont de la peine à conduire sur une manuelle. Il s’agit aussi plutôt de futurs conducteurs qui habitent en ville.

Le fait que la majorité des élèves conducteurs préfèrent passer leur permis sur des boîtes traditionnelles, malgré l’augmentation des voitures automatiques n’est pas étonnant, selon Gilles Graf, président du Centre de conduite L2 de Neuchâtel et Arc jurassien. Les personnes en possession d’un permis automatique ne peuvent pas piloter des véhicules manuels alors que le contraire est possible. /sma-aju-ali

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.