Désarroi dans les blocs d'HNe

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Un audit externe révèle un malaise au sein des employés des blocs opératoires de l'Hôpital neuchâtelois sur le site de Pourtalès. Photo: archives

Un audit externe démontre des problèmes organisationnels et relationnels au sein des blocs opératoires d'Hôpital neuchâtelois (HNe). L'établissement annonce des mesures de correction.

Le conseil d'administration de HNe avait commandé l'été passé cette analyse de ses activités chirurgicales. Fin 2015, les auditeurs ont rencontré près d'une centaine de collaborateurs des blocs de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds, a indiqué l'établissement jeudi.

Ils ont constaté en particulier une crise de confiance sur le site de Pourtalès à Neuchâtel. Beaucoup d'employés évoquent le problème de saturation du bloc. Et ils éprouvent du désarroi face aux incertitudes entourant la réorganisation de l'activité chirurgicale.

Les auditeurs insistent sur la nécessité de mieux répartir les activités chirurgicales entre les sites du Bas et du Haut du canton. Entre 2009 et 2014, le nombre de patients opérés a augmenté de 12% à Pourtalès tandis qu'il chutait de 31% à la Chaux-de-Fonds.

Développer l'ambulatoire

L'analyse montre également que HNe a un faible taux d'interventions ambulatoires (27%) comparé à d'autres hôpitaux. Ses auteurs conseillent d'élaborer un plan directeur pour développer l'ambulatoire et mieux répartir les activités entre les deux sites.

Il faut en outre rétablir la communication, améliorer l'ambiance et décloisonner les métiers, disent les trois professeurs consultés. Ces derniers ont tous été chefs de service dans des structures d'anesthésie ou de chirurgie universitaires.

La direction de HNe indique qu'elle a effectivement l'intention de mieux utiliser, de jour, les ressources du site chaux-de-fonnier, avec un accent sur l'ambulatoire. Par contre, comme déjà annoncé, ce bloc sera fermé de nuit en semaine dès le 1er juillet.

La direction va aussi modifier le modèle de gouvernance des blocs opératoires, selon des contours qui restent à définir. Elle a lancé les démarches pour nommer un nouveau responsable de la gestion des blocs, en remplacement du titulaire qui part à la retraite en avril. /ats

 

 

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Le directeur médical de l'Hôpital neuchâtelois assure que l'audit ne restera pas lettre morte.

Notre entretien avec le directeur médical d'HNe, Bernard Vermeulen

Son disponible uniquement sur la version classique de notre site internet. /gwe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.