Des artistes engagés à la Galerie C

Joël Tettamanti, Niseko - Japon, 2004, 80x100 cm. Zoom sur « Joël Tettamanti, Niseko - Japon, 2004, 80x100 cm.  » (touche ESC pour fermer)
L'une des œuvres mise aux enchères: Joël Tettamanti, Niseko - Japon, 2004, 80x100 cm.

Miser pour obtenir un concert d’Olivia Pedroli ou une lecture de Nancy Huston dans son salon et apporter ainsi son soutien aux migrants. La Galerie C à Neuchâtel met sur pied une vente aux enchères caritative d’œuvres d’art qui se tient mercredi à 20h30 et qui s’inscrit dans la thématique de la crise migratoire.

L’argent récolté sera remis à deux associations. La première, Solidar, œuvre dans les camps de réfugiés au Liban. La seconde, RECIF, favorise l’intégration des femmes migrantes dans le canton de Neuchâtel.

 

Lectures et concerts privés

Une trentaine d’artistes ont accepté de participer à cette action. Le directeur de la Galerie C, Christian Egger, se dit extrêmement touché par la générosité des personnes qui ont répondu à cet appel. Certaines œuvres qui peuvent atteindre entre 7'000 et 8'000 francs en galerie seront mises aux enchères pour un montant initial de 200 à 300 francs. Le public pourra faire son choix parmi des photographies et des peintures d’artistes tels que Matthieu Gafsou, Christian Lutz, Anne Golaz, ou encore Augustin Rebetez.

Des écrivains mettront quant à eux aux enchères une lecture de leurs œuvres. L’acquéreur pourra ainsi accueillir des grands noms de la littérature dans son salon, tels que Nancy Huston, Nicolas Couchepin ou encore la Neuchâteloise Antoinette Rychner. Il sera aussi possible de remporter des concerts privés d’Olivia Pedroli, des Petits chanteurs à la gueule de bois et de Thierry Romanens.

Cette vente aux enchères s’inscrit dans le cadre de l’exposition « Papier, bitte ! », qui porte sur la notion de frontières, à voir jusqu’au 27 février. Mercredi, elle sera précédée du vernissage d’une sculpture d’Agnes Janich à 17h30 et d’une table ronde sur le thème : « Crise migratoire : quelle place pour l’art au sein du débat politico-médiatique? », à 18h30. Les oeuvres mises aux enchères sont à découvrir dès 14 heures.

Pour Christian Egger, cette action permet aux artistes de s’engager pour la cause des migrants mais aussi de prendre du recul, du temps pour la réflexion face à un débat très émotionnel. /sbe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.