La conduite accompagnée, oui, mais…

Obtenir un permis de conduire demande un investissement certain. La leçon d’autoécole coûte une centaine de francs et varie entre 45 et 60 minutes selon les régions.

Depuis quelques temps, les moniteurs agréés doivent faire face à la concurrence d’accompagnateurs d’élèves conducteurs. Des personnes qui n’ont pas suivi la formation officielle et qui se proposent d’aller conduire avec l’élève pour un coût moindre. Jusqu’à 25 ou 30 francs, cela peut être considéré comme du défraiement considère le directeur de la Fédération romande des écoles de conduite Jean-Bernard Chassot. Au-delà, c’est de la concurrence déloyale, estime-t-il.

La profession de moniteur d’autoécole est réglementée par une ordonnance. N’importe qui peut enseigner la conduite, pour autant qu’il soit âgé de plus de 23 ans, titulaire d’un permis de conduire depuis plus de 3 ans et qu’il ne forme pas plus d’un élève par année. Au-delà, il faut une autorisation. Sauf si les heures de conduite s’adressent à un proche.

La Fédération romande des écoles de conduites dépose régulièrement plainte contre les accompagnateurs non agréés. Une affaire est en cours d’instruction dans le canton de Fribourg. Elle concerne une plate-forme internet qui permet aux élèves conducteurs et aux accompagnateurs de se mettre en contact. /cwi

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.