Les ONG neuchâteloises continuent à travailler dans la région du Sahel

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Plusieurs représentants d'ONG étaient présents pour discuter de la situation actuelle au Sahel.

Les ONG neuchâteloises continuent-elles la coopération au développement et leurs actions dans les pays en guerre ou en proie aux violences ? C’était le thème d’une table ronde organisée mercredi matin à Neuchâtel par Latitude 21.

La totalité des ONG soutenues par la fédération  neuchâteloise de coopération au développement poursuivent leurs projets. La sécurité et le renseignement sont les principales mesures à prendre avant de se rendre dans la région du Sahel. « Il faut trouver des solutions pour travailler de manière intelligente, sans développer de risque ni pour les personnes se rendant sur place, ni pour la population », précise Diane Polimeno, secrétaire générale de Latitude 21.

Le président de l’association Jethro était au Burkina Faso lors des attentats de Ouagadougou, le 15 janvier dernier. Pour lui, il faut continuer à soutenir ces peuples, surtout dans les périodes difficiles. « On sait qu’il ne faut pas aller dans certaines zones. Mais sinon on y va, même si ça peut nous coûter cher », conclut Claude-Eric Robert.

Latitude 21 est soutenue par le Canton, les communes et la Confédération à hauteur de 600'000 francs par année. Elle reverse ensuite des parts à des projets qu’elle juge primordiaux. /ali

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.